Oriour, autour de la musique médiévale

Le Trio Oriour

Deux chanteuses et un percussionniste se réunissent pour faire résonner les chants sacrés et profanes du Moyen Âge, des premières polyphonies aux chansons des trouvères et des troubadours.

Leurs sources sont des manuscrits anglais, français et ibériques couvrant la période du 9ème au 14ème siècle.

Le trio s’inspire de certains textes musicaux pour élaborer des arrangements qui mettent en valeur la beauté des mélodies. Quelques touches d’harmonies plus contemporaines se mêlent aux sonorités médiévales. Aux voix et aux tambours se joignent un violon, une cithare et des flûtes.

Depuis 2007, le Trio Oriour fait entendre ce répertoire principalement dans les églises romanes d’Auvergne, dont l’acoustique met tant en valeur l’expression des voix et de cette musique.

En images

Anne Siffointe : chant, violon

Nasreen Hussein-Kiener : chant, flûtes

Malik Adda : tambours sur cadre