Impressions de spectateurs

Partager autour des concerts d’Oriour

 

Vous êtes venus écouter un de nos concert et avez envie de partager vos impressions.

Cette page est pour vous.

2 commentaires

  1. Deux voix de femme s’envolent vers les voûtes d’une église romane, là même où des voix semblables ont peut-être résonné il y a des siècles. Elles expriment la ferveur d’une piété éthérée. On rêve de paradis.
    S’accompagnant d’une flûte et d’un violon et soutenues par le rythme dynamique de leur percussionniste, elles évoquent aussi les fêtes populaires, la vie quotidienne et les rencontres amoureuses de l’époque médiévale. On redescend joyeusement sur Terre.
    Ces moments hors du temps dans un cadre à la beauté immuable valent bien quelques errances dans la campagne auvergnate et le manque de confort des bancs d’église.

  2. Bertignac, dimanche 8 octobre 2017.
    « Village dans la montagne, Comme égaré, presqu’ignoré… »
    Certes, c’est un peu loin, et il faut trouver.
    Mais tout bonheur se mérite. Et écouter « les dames d’Oriour » est un vrai bonheur.
    ********
    Passionnées par la musique médiévale trop méconnue, ces deux chanteuses ressuscitent des sonorités et des rythmes oubliés, qu’elles magnifient par la beauté de leur voix et tout le cœur qu’elles y mettent.
    Leurs voix, vibrations bienfaisantes, emplissent l’église et vous entourent de toutes parts. Irrésistiblement, elles vous entraînent hors du temps et des lieux , et vous plongent dans une si agréable béatitude que, le concert fini, vous avez l’impression de revenir de très loin, avec une merveilleuse sensation de légèreté et de bien-être.
    Nul doute, ces voix, si belles et si pures, ont un pouvoir magique : celui de vous transporter au paradis de la musicalité.
    Leur répertoire, savamment composé, évolue de l’aspect un peu sévère des chants liturgiques, au début, à une expression joyeuse de la vie quotidienne, pourtant difficile à cette époque.
    De cette évasion vers la plus belle des félicités, je ne me lasse pas. Et j’en voudrais encore et encore…
    BRAVO ! Et MERCI pour tant de beauté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *